Visiteur du jour, bonjour :)

 

Vous l'avez peut-être remarqué, ou pas, mais je n'ai pas posté d'articles depuis un sacré moment, plus d'un mois pour être exacte.

Et avant ça, je n'avais pas non plus posté de manière régulière.

Je ne viens pas vers vous aujourd'hui pour me justifier, mais j'aimerais vous faire part de mon sentiment de ces dernières semaines/mois quant à mon rapport avec l'univers de la beauté, et donc, du blogging.

 

Avant que je ne me mette à bloguer, j'étais déjà attirée par toutes ces couleurs, ces paillettes, et cet univers presque enchanté où, avec seulement quelques artifices, on pouvait faire de merveilleuses choses.

C'est assez naturellement que j'ai créé mon blog. J'étais déjà active, plus jeune, sur la blogosphère avec un blog et un forum sur les mangas (la passion de mon adolescence) dont j'étais l'administratrice et qui marchaient très très bien.

Déviant petit à petit vers un univers plus "girly", et étant attirée par ce monde, j'ai voulu créer cet espace, sans prétention aucune et pour mon plaisir, avec l'espoir d'avoir un peu de lectorat, quand même.

Je dois aussi vous avouer que la période pendant laquelle j'ai créé ce blog a été une période assez difficile pour moi. J'étais cantonnée à la maison toute la journée pour travailler (je suivais des études à distance) et je sortais seulement pour faire du baby-sitting afin de gagner un peu d'argent, ma famille ne souhaitant pas m'aider à subvenir à mes besoins. Bref, mes journées étaient longues, monotones, et pas très funky. Mon seul plaisir était d'aller flâner dans les boutiques sur le chemin du baby-sitting et m'offrir de petits plaisirs. De plus en plus fréquents, et presque compulsifs.

 

decroissance1

 

Car je pense que dans cette période de ma vie, j'étais très frustrée, car je n'étais pas épanouie. Pas d'amis sur Paris, donc pas de vie sociale à part des enfants de 5 et 7 ans, beaucoup de boulot universitaire, mais aucun contact avec l'université... mon seul "ami" et contact social était mon copain. 

Là où je veux en venir, c'est qu'à cette période j'ai acheté beaucoup beaucoup de choses. Je prenais bien sûr plaisir au début à utiliser tous ces produits accumulés, mais petit à petit, de moins en moins.

En parallèle, je tenais ce blog, de manière aussi assidue que possible, et toujours motivée et honnête avec vous pour vous fournir un avis sincère et le plus objectif possible. Étant active sur la blogosphère, j'étais chaque jour confrontée aux nouveautés, à vos revues dithyrambiques, et donc à des pulsions d'achat que j'assouvissais assez souvent, et qui, au final, ne me faisaient pas plus plaisir que ça.

 

Une année plus tard, j'ai décidé de rempiler pour une autre année universitaire à distance, le meilleur master dans ma spécialité se situant dans le sud de la France, je ne voulais pas déménager et je suis donc repartie sur le même système, une fois de plus, avec les mêmes contraintes et les mêmes horaires quotidiens.

Sauf que cette année là, j'ai fait des stages, je me suis ouverte sur le monde, j'ai rencontré beaucoup de personnes venues des quatre coins du monde , j'ai trouvé ma voie, je me suis amusée, j'ai profité de la vie. Et j'ai continué à acheter des produits de beauté un peu moins de manière compulsive, mais toujours de façon régulière. Mon rapport à un peu changé, je trouvais mes achats plus "honnêtes", plus recherchés, et plus réfléchis.

 

CMC_38613518_XS

 

Mais mon rapport à la beauté s'est alors mis à changer, j'étais toujours attirée par cet univers, mais un peu moins qu'avant.

Je me suis donc mise à bloguer de façon un peu moins régulière. Puis la fin de l'année est arrivée, j'ai passé mes examens, j'ai rendu mon mémoire, j'ai été reçue avec mention. Et je suis partie en Chine.

Après ce retour (fin août 2012), mon regard avait changé, j'avais aussi d'autres projets,  comme celui de trouver un travail, ce que j'ai fait pendant le mois de septembre, puis en trouver un et commencer mes premières classes début octobre 2012. Je n'avais à la fois pas le temps, et pas spécialement l'envie de bloguer. Mon esprit étant accaparé par l'idée de subvenir à mes besoins, de trouver un travail sympa, et par tous ces souvenirs de Chine qui vibrent encore en moi aujourd'hui.

Aujourd'hui nous sommes donc le 27 octobre 2012 et je n'ai non seulement pas vu le temps passer, mais en plus, je n'ai pas forcément eu envie de bloguer. J'ai suivi de loin toute cette activité/agitation blogosphérique et la question que je me pose maintenant est la suivante :

 

Où est-ce que j'en suis dans tout ça ? Est-ce que j'ai envie de continuer à bloguer ?

 

La réponse est oui, mais vraiment à mon rythme, pour mon plaisir total et pas pour atteindre des stats, des "podiums", des objectifs "lucratifs". Non, j'ai décidé de retourner à mon clavier et de vous écrire quelques articles parce que c'est en ce moment que l'envie et la flamme du blogging m'animent et que j'ai envie de partager avec vous certaines découvertes bonnes ou mauvaises, de rester connectée à cet univers, mais sans devenir folle et frénétique. Pour moi désormais, je ne DOIS plus bloguer, je PEUX bloguer, si je VEUX. Et je ne voulais pas reprendre l'activité du blog avant de vous avoir dit tout ça.

C'est peut-être un coup d'épée dans l'eau que je lance ici, parce que je n'ai aucune obligation de bloguer à la base, mais quand même, quand on se lance dans un tel projet, il faut tout de même un minimum de motivation, sinon, on ne peut rien faire de bien, et surtout pas quelque chose qui nous correspond.

 

Tout ça pour dire aussi que le blog va reprendre doucement son rythme, mais que je vais aussi lui refaire une beauté, certainement ajouter de nouvelles catégories, et si vous voulez être au rendez-vous avec moi, ça me fera super plaisir :)

 

Je vous souhaite une belle journée :)

 

°
°
°


 

1f5af57d3362bde2d79518618f5dd8bc